Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le carnetier
  • le carnetier
  • : je m'exprime, donc je suis. suivez moi dans mes pérégrinations mentales.
  • Contact

Wikio

http://www.wikio.fr

Archives

mon univers Netvibes

Add to Netvibes
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 16:20

Je n'ai pas pu écrire le récit de l'étape le jour même de son déroulement non pas que j'ai manqué de temps ou d'inspiration mais, j'aurais été odieux envers les organisateurs. Je m'explique : les épreuves de la journée étaient annoncées comme suit : une course d'orientation, une épreuve de tir à l'arc pour la matinée et, une épreuve de descente en rappel couplée à la construction d'un radeau. Pour cette dernière, nous avons même approché le record de 6 minutes pour la construction, mise à l'eau, flottaison et franchissement de ligne (7minutes était notre temps) bien que nous disposions de 15min. Pour l'épreuve de tir à l'arc, mon coéquipier Ramzi a fait un sans faute : 5 flèches au centre de la cible.
Mais revenons à l'épreuve phare de la journée : la course d'orientation. On a eu une carte de la ville de Bizerte, une liste d'endroits ou monuments marqués sur la carte, plus une somme d'argent (20 dt) pour ramener le maximum d'objets non alimentaires en évitant les doublons. Pour rappel, dans la phrase "course d'orientation" le mot course évoque le temps. L'épreuve est donc chronométrée. Le directeur de course ainsi que les commissaires l'ont annoncé lors du briefing de la veille et l'ont répété à maintes reprises en répondant notamment aux questions des participants. Nous avons, avec la majorité des participants(je dis bien la majorité) compris la même chose dite dans la langue de Molière. Mais voilà qu'une minorité proteste contre le fait qu'ils n'ont pas ainsi interprété les consignes, soit-disant parce que les commissaires avaient annoncés un temps de quatre heures pour réaliser les missions.

Le périmètre de "la course" ainsi que "des courses" était relativement petit, les équipes se sont croisées à plusieurs reprises en courant. Ça devait suffire à mettre la puce à l'oreille de ceux qui traînaient dans leurs pas. Admettant que ce n'était pas suffisant comme alerte, le rôle des commissaires ainsi que du directeur de course est de s'assurer de la diffusion de l'information, de son exactitude et de sa disponibilité pour la majorité. Si quelqu'un n'a pas entendu n'a pas compris ou à mal interprété l'information, charge a lui. La décision du comité de course a été d'annuler le chronométrage de l'étape tout bonnement. Tant pis si la majorité s'est tuée à faire le meilleur temps (on étaient deuxièmes à l'arrivée).

Je vous épargne les explications biscornues des responsables de l'événement, je vous épargne le récit des réactions de rejet de la part des participants. Je vous épargnerais aussi les thèses fondées et les bruits de couloir autour de la décision des "juges".

Juste une chose, la décision n'était pas juste aux yeux de tous. Notre équipe est placée deuxième. Elle aurait dû être sur la plus haute marche du podium. Elle l'est sûrement dans la tête et le coeur de tous ceux qui la suivent et l'encourage de prêt ou de loin, Tunisiens, Tunisianiens et Français. Vive la compétition dans la loyauté, vive le sport.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents