Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le carnetier
  • le carnetier
  • : je m'exprime, donc je suis. suivez moi dans mes pérégrinations mentales.
  • Contact

Wikio

http://www.wikio.fr

Archives

mon univers Netvibes

Add to Netvibes
26 octobre 2005 3 26 /10 /octobre /2005 00:00
Qu’est ce que "la belle vie" ? Je suis prédestiné à parler du sujet dans mon blog apparemment.
N’étant pas motorisé aujourd’hui, je me suis fait accompagner par ma voisine de bureau après le travail. Au fil de la discussion on s’est posé la question fatidique, on s’est demandés, ma voisine et moi, sur nos concepts respectifs de LA belle vie. Pour ma voisine, le concept est utopique puisque l’humain est insatiable, il se représente des situations d’aisance matérielle qu’il définit comme idéales et dont il se prélasse rapidement pour hausser la barre de ses prétentions. Moi, rêveur comme je suis, j’ai peint le tableau d’une vie rêvée. Quelqu’un qui mène la belle vie, il à un parc auto regorgeant de beaux spécimens motorisés, des chefs d’œuvres immobiliers éparpillés sur des sites de rêve de part le monde, il est rentier donc il n’a pas à travailler, il se couche très tard et se réveille tard pour faire son shopping du jour, claquer un peu d’argent avant de commencer sa soirée avec deux asiatiques (Que des clichés).
Notre gars s’ennui de sa vie monotone, il commence à chercher le plaisir au-delà de la gente féminine, et ces nouvelles expériences ne font pas feu, et il noie son âme errante dans les liquides, les plantes et les poudres qui ne finissent pas de venir à bout de son enveloppe corporelle éphémère. Le suicide se présente à lui comme la voie salvatrice, c’est ce qui va casser ces chaînes et libérer son âme misérable.
Retour à la réalité, je vis une belle vie. La belle vie c’est prendre le temps d’apprécier sa vie, sans prétentions, sans calculs, tout les calculs sont mauvais. Il n’ y a que l’instant présent qui compte. Carpé diem mes amis, carpé diem.
Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article
25 octobre 2005 2 25 /10 /octobre /2005 00:00
Manque d’inspiration oblige, je vais faire du neuf avec du vieux. Un poème, ou plutôt un essai que j’ai fait en 1995 si ma mémoire et bonne, c’est un peu fleur bleue, j’avait une petite amie à l’époque, c’était à la fac, elle s’appelait Imen. Je ne connaissais pas encore ma femme, et je regrette qu’il ne lui soit pas destiné, car depuis c’en était fini avec « la poésie ».   
 
J’aime que ton sourire
Vienne me couvrir
Au milieu de la nuit
 
Quand je suis seul
Et ce n’est pas drôle
Ce maudit ennui
 
L’air qui m’entoure
Est très lourd
Quand on n’est pas réunis
Repost 0
Published by le carnetier - dans Anciens écrits
commenter cet article
20 octobre 2005 4 20 /10 /octobre /2005 00:00

"anciens écrits"

Dans tout récit (aussi bien cinématographique que je vois ou littéraire que je lis) je cherche le rythme qui anime et qui transcende le temps de l’histoire. Et qui dit rythme dit forcément musique, c’est pour ça que l’idée de Bernard Werber d’écrire ses récits en écoutant des musiques spécifiques avec chaque passage, me parait très séduisante.         

Je me rends compte qu’à travers chaque récit l’auteur essaye de faire passer un message porteur d’une ou de plusieurs morales. Peut être qu’en choisissant une morale sur laquelle on veux communiquer les choses seront plus faciles pour l’écrivain. Et peut être que le mot écrivain porte en soi la définition de l’écriture ou du moins ce que doit viser chaque écrivain c'est-à-dire « écrire en vain ».  

Et pourquoi pas changer de langue ? Et pourquoi cette obsession de vouloir écrire ?   

Je crois que le fait est, si on veux décrire le travail d’un reporter par exemple il faut deux choses, ou bien être soi même un reporter, ou bien vivre avec empathie le métier de reporter pendant un certain temps. C’est pour ça que l'écriture est bien. Elle nous fait vivre plusieurs vies en même temps.    

Repost 0
Published by le carnetier - dans Anciens écrits
commenter cet article
19 octobre 2005 3 19 /10 /octobre /2005 00:00
Est-ce que vous aimez le Jazz ? Pas à la manière de Jim CARREY dans « Bruce le tout puissant », mais plutôt Forest WHITAKER dans « Bird » l’une des caractéristiques de la musique dite syncopée, c’est l’improvisation. Elle permet au soliste de développer des variations originales. Selon le dictionnaire, improviser c’est produire, composer sur le champ, sans préparation. Pour ma part je qualifierai  l’improvisation, comme tout art d’ailleurs, par la création avec la variable des temps modernes par excellence, à savoir « le temps ». L’improvisateur c’est quelqu'un qui manque de temps mais pas d’imagination. C’est pour ça que je mettrais l’improvisation un cran au dessus de la créativité, parce qu’un créateur toute disciplines confondues, il a forcément eu le temps de pondre son œuvre, chose qui a manqué à l’improvisateur. D’ailleurs, « temps » et « tempo » ne sont ils pas de la même racine ?   
Repost 0
Published by le carnetier - dans les sens...l'essence
commenter cet article
18 octobre 2005 2 18 /10 /octobre /2005 00:00
Je me suis demandé à plusieurs reprises cette semaine, que puis-je écrire comme premier article de mon blog afin d'accrocher mes lecteurs ? J’étais même obsédé de cette idée, de peur de décevoir ou d'ennuyer. Je me suis dis, le meilleur plan c'est de publier un de mes anciens écrits, ceux qui ont été lus et appréciés, et puis finalement, je me suis lancé en me disant "ça viendra tout seul". Ma voisine de bureau (je pense qu’elle sera souvent présente dans mon blog vu que c’est ma voisine et qu’elle est bavarde) me demande l'avenue Farhat Hached à Tunis, connais pas, d'ailleurs je ne me retrouve jamais dans les noms de ces rues (Jamel Abdennaceur, Kamel Ataturk, Chedly Kallela...), je me suis toujours dis qu'il faudra un jour mieux connaître ces personnages pour retenir l'emplacement exact des rues et avenues de la capitale. Ça me rappelle un passage de Klem ellil ou on dit qu'en Tunisie on à deux trois noms qui méritent d'être attribués; à des rues, qu'on les à distribués, et que maintenant on termine avec des chiffres. Bref, je pense que je remettrais à plus tard l'exploration nominative de la capitale, pour le moment je préfère explorer le Web.        
Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article

Articles Récents