Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le carnetier
  • le carnetier
  • : je m'exprime, donc je suis. suivez moi dans mes pérégrinations mentales.
  • Contact

Wikio

http://www.wikio.fr

Archives

mon univers Netvibes

Add to Netvibes
27 octobre 2005 4 27 /10 /octobre /2005 00:00
Un jour, quand j’étais étudiant en sociologie à la fac, notre prof, en parlant de Karl Marx, a posé une question qui m’a taraudé longtemps après :  
Si Marx n’avait pas existé, est ce qu’il y aurait eu le socialisme ?
Je me suis mis à imaginer, songeur comme je suis, le monde sans ses inventeurs, créateurs et autres démagogues sans qui, maintes choses ne se seraient pas faites. Par exemple : si Martin Scorcèse n’était pas né, est ce qu’il y aurait eu quelqu’un d’autre pour révéler le génie de Robert Deniro comme il l’a fait ?      
Si Bush n’était pas élu président, est ce qu’il y aurait la guerre en Irak ?
En somme, est ce que c’est les Hommes qui font l’histoire, ou bien, fatalité oblige, les choses ont lieu abstraction faite des êtres intervenant dans le cours de l’histoire humaine ?
Pour ma part, je pense que les grandes personnalités ne sont que des accélérateurs d’événements. Sans Graham Bell, nous aurions découvert le téléphone, grâce à quelqu’un d’autre, mais un peu plus tard. Sans Einstein, nous aurions découvert la relativité plus tard, et évité par la même, les millions de morts par la bombe atomique de la deuxième guerre mondiale. D’ailleurs, n’est ce pas lui qui à dit : « si j’ai pu voir aussi loin, c’est parce que je suis monté sur les épaules d’un géant » en parlant du cumul des connaissances de l’humanité à travers les siècles passés. Reste que, je suis persuadé que les œuvres d’artistes sont liées à leurs créateurs. Sans Leonard de Vinci, nous n’aurions jamais connu la Joconde. Sans Strauss, nous n’aurions jamais pu admirer « le beau Danube bleu ». Alors merci, messieurs les artistes, d’avoir forcé la main de dame Histoire.
Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article
26 octobre 2005 3 26 /10 /octobre /2005 00:00
Qu’est ce que "la belle vie" ? Je suis prédestiné à parler du sujet dans mon blog apparemment.
N’étant pas motorisé aujourd’hui, je me suis fait accompagner par ma voisine de bureau après le travail. Au fil de la discussion on s’est posé la question fatidique, on s’est demandés, ma voisine et moi, sur nos concepts respectifs de LA belle vie. Pour ma voisine, le concept est utopique puisque l’humain est insatiable, il se représente des situations d’aisance matérielle qu’il définit comme idéales et dont il se prélasse rapidement pour hausser la barre de ses prétentions. Moi, rêveur comme je suis, j’ai peint le tableau d’une vie rêvée. Quelqu’un qui mène la belle vie, il à un parc auto regorgeant de beaux spécimens motorisés, des chefs d’œuvres immobiliers éparpillés sur des sites de rêve de part le monde, il est rentier donc il n’a pas à travailler, il se couche très tard et se réveille tard pour faire son shopping du jour, claquer un peu d’argent avant de commencer sa soirée avec deux asiatiques (Que des clichés).
Notre gars s’ennui de sa vie monotone, il commence à chercher le plaisir au-delà de la gente féminine, et ces nouvelles expériences ne font pas feu, et il noie son âme errante dans les liquides, les plantes et les poudres qui ne finissent pas de venir à bout de son enveloppe corporelle éphémère. Le suicide se présente à lui comme la voie salvatrice, c’est ce qui va casser ces chaînes et libérer son âme misérable.
Retour à la réalité, je vis une belle vie. La belle vie c’est prendre le temps d’apprécier sa vie, sans prétentions, sans calculs, tout les calculs sont mauvais. Il n’ y a que l’instant présent qui compte. Carpé diem mes amis, carpé diem.
Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article
18 octobre 2005 2 18 /10 /octobre /2005 00:00
Je me suis demandé à plusieurs reprises cette semaine, que puis-je écrire comme premier article de mon blog afin d'accrocher mes lecteurs ? J’étais même obsédé de cette idée, de peur de décevoir ou d'ennuyer. Je me suis dis, le meilleur plan c'est de publier un de mes anciens écrits, ceux qui ont été lus et appréciés, et puis finalement, je me suis lancé en me disant "ça viendra tout seul". Ma voisine de bureau (je pense qu’elle sera souvent présente dans mon blog vu que c’est ma voisine et qu’elle est bavarde) me demande l'avenue Farhat Hached à Tunis, connais pas, d'ailleurs je ne me retrouve jamais dans les noms de ces rues (Jamel Abdennaceur, Kamel Ataturk, Chedly Kallela...), je me suis toujours dis qu'il faudra un jour mieux connaître ces personnages pour retenir l'emplacement exact des rues et avenues de la capitale. Ça me rappelle un passage de Klem ellil ou on dit qu'en Tunisie on à deux trois noms qui méritent d'être attribués; à des rues, qu'on les à distribués, et que maintenant on termine avec des chiffres. Bref, je pense que je remettrais à plus tard l'exploration nominative de la capitale, pour le moment je préfère explorer le Web.        
Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article

Articles Récents