Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le carnetier
  • le carnetier
  • : je m'exprime, donc je suis. suivez moi dans mes pérégrinations mentales.
  • Contact

Wikio

http://www.wikio.fr

Archives

mon univers Netvibes

Add to Netvibes
18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 15:53

Au post précédent je vous avais promis la réponse du patron. voici sa réponse :


Cher collaborateur ;
 

Je vais me permettre de répondre à ton mail car, contrairement à toi, je n’ai pas d’égo décalé (tu t’es senti visé, tu ne t’assumes pas, tu te prosterne… ça m’a tout l’air d’un complexe d’infériorité). Plus d’émancipation et de confiance mon petit gars.

- à propos de cette histoire d’horaire, je te sortirais bien la liste des adjectifs d’usage dans les manuels de management (professionnalisme, exemplarité, implication…) mais, désormais, te sachant susceptible, je t’épargne ce discours.    

- dépasser les heures de travail pour atteindre ces objectifs, n’est il pas plus judicieux de faire appel aux mille et une autres solutions (renégocier ces objectifs en termes de délais ou de moyens, changer de procédés, optimiser la charge du temps, ou tout simplement faire appel à son patron) au lieu de jouer les victimes ?

- faire la distinction entre personnel et professionnel n’a jamais été synonyme de schizophrénie, du moins jusqu’à ton mail. 

- quant à cette histoire d’alibis et de culpabilité, il est évident que ça sort de la plume d’un ex-condamné, par lui-même ou par les autres.

- passer ces heures au bureau, à travailler, ou autre(s) signifie qu’on est joignable, et que cela facilite le travail des autres. Car figure-toi que dans une organisation, personne ne travaille seul. On est tous interdépendants.     


Oui cher collaborateur, je dirais, à la lecture de ton mail, que ce n’est pas par hasard que je suis chef et que tu es trou duc, et la merde ne sort que des trous duc.

message pour Hatem : "Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ne saurait être que fortuite"

Repost 0
Published by le carnetier - dans pro... ou presque
commenter cet article
23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 09:15

Un de mes amis est arrivé un quart d’heure en retard à son boulot. Une demi heure plus tard, son patron envoi un mail de rappel à l’ordre à toute l’équipe. La réponse de mon ami fut la suivante :

 

Cher patron ;

 

Je ne me permettrais pas de défendre mon cas -car je sens que je suis la personne visée par votre mail- parce que :

- je ne dirais pas que si moi suis arrivé en retard d’un quart d’heure, d’autres arrivent avec une demi heure voir une heure de retard, et ils quittent à l’heure l’après midi, car c’est leur affaire après tout et non pas la mienne, et que cela ne me concerne pas.

- je ne dirais pas que je ne m’astreins jamais aux 176 heures figurant sur ma "fichue fiche de paie" et que j’ai toujours dépassé ce volume horaire car, après tout, c’est moi qui ai accepté de signer sur des objectifs ambitieux et "challengeant" en savant qu’ils ne sont réalisables que si je dépasse les quotas.   

- je ne dirais pas que j’ai eu des empêchements familiaux, car on m’a toujours appris à séparer personnel et professionnel -comme s’il s’agit de personnes différentes-, car j’ai retenu la leçon en faisant la part des choses.

- je ne citerais pas non plus des alibis (sentiment de culpabilité quant tu nous prends…) usuels et usités tels que panne de réveil, embouteillages ou autres car on est supposés prendre nos précautions et arriver à temps quitte à sortir plus tôt comme si ça n’arrive qu’aux autres.

- et finalement je ne dirais pas qu’arriver un quart d’heure en retard ne signifie rien si, les heures qui suivent, on les passe à papoter, préparer le café, fumer en parlant du foot…ou à écrire des mails comme celui-ci, car tant qu’on est sur place, le ciel ne nous tombera pas sur a tête.

Non, cher patron, je ne dirais pas tout ce que je viens d’écrire. Je vais me prosterner en demandant excuses pour mon quart d’heure de retard en promettant de faire mieux que mon mieux les prochaines fois, parce que ça aussi, on nous à appris à le faire.


Dans un prochain post, vous aurez la réponse du patron.  


Repost 0
Published by le carnetier - dans pro... ou presque
commenter cet article
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 17:31

Le gagnant du prix Goncourt d’il y a quelques années, avait eu l’idée de raconter ces petits plaisirs dans la vie. Je ne me rappelle pas du nom de l’auteur ni du titre du livre, Mais j’ai gardé l’idée en tête. Quelques années plus tard, sorite à l’écran du "fabuleux destin d’Amélie Poulain".

J’ai réussi à reconstituer mes petits plaisirs à moi, c’est entre autres :  

Le morceau de sucre semi plongé dans le café qu’on regarde absorber le liquide.

La gaamoura de la baguette chaude qu’on coupe juste à hauteur du pouce.        

Le picotement du sel sur la langue après 100g de glibettes.

Eclater les petites bulles du plastique qui recouvre les appareils ménagers.

Et vous, quels sont vos petits plaisirs ?
Repost 0
Published by le carnetier - dans les sens...l'essence
commenter cet article
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 09:28
cette semaine c'est la semaine du développement durable. mais c'est quoi le développement durable ? un petit PPS est disponible à cette adresse qui l'explique en de termes simples:

http://www.toutallantvert.com/sdd2006/

« Traitez la terre, la nature et les animaux comme il se doit; elle
ne vous a pas été donné par vos parents, elle vous a été prêté par
vos enfants. »


nous sommes tous responsables...
Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 10:09

Connaissez-vous le deep web ou web invisible ?

C’est des Pages de texte, fichiers ou autre information de qualité accessible par le World Wide Web que les moteurs de recherche généralistes n'ajoutent pas à leur index de pages Web à cause de limitations techniques ou par choix délibéré.

Web visible ou de surface
15 milliards de pages
50 teraoctets

100% disponible publiquement

Qualité de l’information laissant à désirer

Web invisible ou Deep Web

550 milliards de pages
7500 teraoctets
200,000 sites Web

95% disponible publiquement

Qualité de l’information, 1000 à 2000 fois plus grande

Le meilleur exemple http://www.gin-ebsi.umontreal.ca/blt6345/ page de la quelle j’ai tiré cet article J

Merci à JDEY Aref http://vtech.canalblog.com/

Et n’oubliez pas : "se faire battre est excusable, se faire surprendre est impardonnable"
Repost 0
Published by le carnetier - dans geeks technos
commenter cet article
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 13:01

Ecrire. Quand le mot et le geste s’offrent à toi sans alternative, il ne te reste plus qu’a te soumettre. Volonté ou fatalité, peu importe. Ne pas résister, Ne pas ajourner, laisser libre court à la plume, laisser libre court aux pensées, aux mots qui traduisent, aux mots qui trahissent les sentiments. Chaque idée, bonne ou mauvaise, te conduit vers d’autres Et d’autres et d’autres encore jusqu’à l’oubli. Jusqu’à l’oubli de soi.     

Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 09:25
Je n’arrive pas à prendre l’animosité gratuite ailleurs que dans mes tripes. Les préjugés peuvent parfois porter préjudice, la haine toujours. Dieu seul sait que je suis quelqu’un sans appréhensions pour le présent et surtout pour le futur. Mais il faut croire aux signes, et surtout savoir les interpréter. Dieu est amour, mais nous humains oublions parfois ce souffle divin qui est en eux. Les temps sont durs, catastrophes naturelles, guerres, détérioration écologique… avons-nous besoins en plus de traiter autrui avec rejet et crainte ? Il faut combattre les effets pervers, et le combat doit hélas commencer en nous. 
Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 11:47
Vous arrive t-il de vous réveiller au milieu de la nuit parce que vous êtes tendu, vous serrez la mâchoire, et froncez les sourcils. Moi, ce là m’arrive souvent. Dans ces cas, et afin de retrouver le calme et la sérénité nécessaires au sommeil, je me met à rêver… consciemment. Je pense toujours au même endroit imaginaire que j’ai crée dans mon esprit. C’est une plage ombragée, au sable fin, aux coquillages abondants. Une eau limpide, un ciel clair, une brise rafraîchissante… et le vide total. Vide des gens et des soucis. Le silence est une musique qui me replonge dans les bras de morphée.
Repost 0
Published by le carnetier - dans les sens...l'essence
commenter cet article
22 mars 2006 3 22 /03 /mars /2006 11:28
Je sais, je sais, je sais disait Jean GABIN. Au boulot, ma patronne croit savoir que je suis rebelle, mes amis croient savoir que je suis rêveur, mes collègues croient savoir que je suis travaillo-mane, et je crois que je suis empathique. Tout ça, dans le langage process com. Même si la démarche se veut la moins restrictive et la plus positive du monde, je n’arrive pas à accepter qu’on réduise la richesse de "l’être" à des catégories quand bien même elles soient exhaustives. Mon background socio-logique me leste… ou me libère…
Ma patronne, en essayant de me faire accepter la démarche, a apprécié l’image que je lui avais donné pour schématiser ses dires, à savoir celle du permis de conduire en comparaison avec les sciences Humaines qui sont un brevet de mécanique. Hélas, les conducteurs font plus de dégâts sur les routes (qui seraient par analogie les entreprises), que les mécaniciens.
Repost 0
Published by le carnetier - dans pro... ou presque
commenter cet article
13 mars 2006 1 13 /03 /mars /2006 15:42
Repost 0
Published by le carnetier - dans Choses de la vie
commenter cet article

Articles Récents